dimanche 25 mai 2014

Le premier journal: La Gazette de Québec

Pour des raisons sur lesquelles les historiens ne s'entendent pas, il n'y a jamais eu d'imprimerie en Nouvelle-France. L'histoire de la presse écrite au Québec commence donc avec la Conquête anglaise.

La Gazette de Québec / The Quebec Gazette, est un journal bilingue de quatre pages fondé en 1764 par
Thomas Gilmore et William Brown. Originaires de Philadelphie, les deux hommes y ont travaillé pour l'imprimeur William Dunlop, un proche de Benjamin Franklin. Le premier numéro paraît le 21 juin et l'hebdomadaire a alors 143 abonnés. Le journal publie surtout des nouvelles officielles et de la publicité. Grâce à leur neutralité face aux affaires de l'État, les propriétaires obtiennent de lucratifs contrats d'impression d'avis gouvernementaux. Ce sont aussi eux qui impriment les premiers livres de la colonie. Le bilinguisme du journal rend compliqué l'embauche de personnel et on devra aller jusqu'à Philadelphie pour recruter.

En  1873,  la Quebec Gazette fusionne avec le Morning Chronicle et devient the Quebec Chronicle and Quebec Gazette. Ce journal fusionne à nouveau en 1925 avec le Quebec Daily Telegraph et prend en 1934 le nom de The Quebec Chronicle-Telegraph. Le journal est considéré par certains comme le plus ancien d'Amérique du Nord malgré les nombreuses fusions, alors que pour d'autres auteurs, la fusion avec le Morning Chronicle en 1872 représente la fin de la Gazette de Québec.

En 2010, un article du Soleil faisait état de la baisse de popularité du Quebec Chronicle-Telegraph, dû à la ligne éditoriale catholique traditionaliste et pro-vie du journal. 

Principales sources:
Dictionnaire biographique du Canada
Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française
Jean Hamelin et André Beaulieu, «Aperçu du journalisme québécois d'expression française», 1966.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire